2009 – Du Cap à Quimperlé

Le départ
P5130012

Sac à dos et godillots.

Appareillage. Ca y est c’est fait. La coquille est accrochée au sac à dos. Les six jours que nous allons passer entre Primelin et Quimperlé sont là pour faire le tri entre l’indispensable et le seulement utile. Pour Marie-Yvonne, 8.5 Kg et pour moi, 11.5Kg. Cadence : 1 heure de marche et 1/4 h de repos avec une pause de 1 heure le midi. Nous marchons six heures par jour, soit entre 20 et 25 km.

P5130017

La douane à pors Poulhan

Nous sommes donc partis le 13 mai de primelin. Pour cette première journée nous laissons derrière nous le Cap Sizun pour entrer au Pays Bigouden, à Pors Poulhan. La Bigoudène accepte notre passage même sans passeport. Première soirée à Pouldreuzic.

Le premier qui dit que j'ai grossi du dos s'expose à quelques risques
Le premier qui dit que j’ai grossi du dos s’expose à quelques risques

Météo moyenne pour notre deuxième journée entre Pouldreuzic et Pont Labbé. Ce qui ne nous empêche pas d’afficher un moral d’acier. Les appréhensions du premier jour sont passées.

Ce jour-là, nous avons juste rencontré une marcheuse qui nous as demandé : Vous allez loin comme ça? En effet, on  peut dire ça .P5140022

Nous quittons la Cornouaille à Sainte Marine le troisième jour. Sympathique, la traversée du pont et les passages en sous-bois dans des chemins sûrement fréquentés par des korrigans. Nous arrivons le soir à Fouesnant après une première galère. Erreur de navigation du chef. Ca ne pardonne pas : + 2.5km.

Les korrigans ne sont pas loin.

Les korrigans ne sont pas loin.

Benodet

Benodet

4ème journée : Fouesnant – Trégunc. C’est la plus belle journée depuis le départ. 9 km de bonheur à travers la Bretagne comme on l’aime : verdure et bord de mer (GR 34). L’évènement de la journée est la traversée de la Ville Close à Concarneau et la traversée en BAC vers le passage de Lanriec. Enfin, superbe soirée dans une magnifique propriété.

Notre plus petite croisière. 150 mètres entre la ville close et Lanriec.

Notre plus petite croisière. 150 mètres entre la Ville Close et Lanriec.

A Trégunc, les arbres poussent dans les caillous.

A Trégunc, les arbres poussent dans les cailloux.

Chambre d'hôte grand luxe avec un magnifique jardin.

Chambre d'hôte grand luxe avec un magnifique jardin.

5ème et 6ème jour: Trégunc Quimperlé . Notre journée la plus riche en expériences. Nous avons prévu de passer par Pont Aven et nous sommes très déçus. Accueil minable des commerçants et super plantex de navigation (Pour une fois pas à cause du capitaine). A la sortie de ce bourg, nous longeons l’Aven dans le Bois d’Amour. C’est un magnifique sentier, magnifiquement balisé par des pancartes nous indiquant la destination d’un pont (Moulin du Haut Bois) où nous devons franchir la rivière. Tout est cohérent avec la carte IGN et la balade s’annonce sympathique. Mais là …..

Catastrophe. L’accès au pont est interdit par une propriété privée. Nous n’avons pas d’autre solution que de revenir sur nos pas. Résultat: + 4 km,  un peu de colère et une réflexion : La liberté de circuler est vraiment la première des libertés et je maudis ceux qui veulent nous en empêcher par des passes-droits.

Heureusement, nous sommes récompensés dans la soirée par notre rencontre avec Ronan Perennou. Il est des moments de bonheur dans la vie et celui-là a été fort. L’homme en deux mots : Croyant profond, jovial, un coeur grand comme on les aime, un humour assuré, un droiture et une bonté évidentes. Il a batti son univers autour de sa foi et de Compostelle où il s’est rendu déjà deux fois. Il accueille les pélerins dans la plus pure tradition dans son « Ospital de Bodélio ». Accueil en fanfare, il fait sonner les cloches de son oratoire, lit clos, feu dans la cheminée, éclairage à la bougie et paëlla. C’est rustique mais ça laisse des souvenirs.P5170077

la jonction avec le chemin de La pointe Saint Mathieu à Saint jean d'Angély est effectuée; Il n'a plus qu'à suivre les coquilles.

la jonction avec le chemin de La pointe Saint Mathieu à Saint jean d'Angély est effectuée; Il n'a plus qu'à suivre les coquilles.

La rencontre avec Ronan perennou. magique

La rencontre avec Ronan perennou. magique

Le gîte de Ronan: Simple comme un feu dans la cheminée.

Le gîte de Ronan: Simple comme un feu dans la cheminée.

Le lendemain de cette nuit mémorable, nous rentrons sur Quimperlé. Nous faisons la jonction avec le chemin de Compostelle quelques Km avant le gîte de Ronan et nous évoluons désormais sur terrain balisé en espérant en avoir terminé avec les plantages. Nous avons parcouru 122 km depuis Primelin. Sur le plan physique, nous sommes surpris par l’évolution croissante de notre condition. On appréhendait l’inverse. On attend avec impatience de repartir début juin. LA SUITE ……

Voilà! Ce n'est pas compliqué, c'est par là.

Voilà! Ce n'est pas compliqué, c'est par là.

Publicités

Responses

  1. Magique !!!
    On s’y croirait! et on goute avec vous toute votre jovialité et votre pêche! pardon « banane » :-))

  2. Nous sommes très heureux de pouvoir suivre vos aventures sur les chemins de Compostelle et vous souhaitons de belles rencontres .Courage …. Eugène et Mimi

  3. eh ben t’as quand même grossi du dos! na!

  4. Bravo pour la mission, le parcours, le mental, l’humour et surtout le courage à suivre la longue route vers Compostelle…

    Merci de nous faire profiter du voyage, des images et des rencontres

    Bon courage à tous les deux,
    Amitié

    Alain et Yveline

  5. J’adore les photos mais surtout les mots qui jalonnent le chemin… bonne route à vous
    Pascale et Raymond

  6. Super!!!

    Faites nous profiter de votre voyage en nous envoyant des photos.
    Bon courage à tous les deux
    BISOUS
    Joscelyne

  7. bravo pour le périple et quel courage et détermination, désolé pour le retard mais nous rentrons d’un petit périple a travers les canaux de hollande en vélo.
    bisous à tous les deux et à bientot.
    christine et alex

  8. Après Africa Trek du couple Poussin, voilà le tome 1 du couple Bain : Brezoneg Trek ! Bon courage à tous les deux pour la route vers la Galice et Compostelle.
    Le sonneur de Gaïta

  9. Bravo à tous les 2.
    vraiment super et très courageux.
    moins facile qu’en bateau????
    Je montre le blog à Marylène quand elle arrivera
    bisous
    KenavoPhil

  10. Bravo. C’est super.
    De plus vous avez du passer presqu’autant
    de temps à composer sur le blog que sur
    les chemins. Double mérite !!!
    Amitiés
    Sacha


Répondre à LEFRANC Philippe & Marylène Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :