2011B – Y Leon

14 septembre : Ledigos – cazalda Del Coto  – 22 km

Piano piano … pour cette petite étape. Le chemin est un peu moins monotone et la Meseta parfaitement plate (enfin).  Nous faisons étape dans un tout petit village. Ambiance « far-west » avec un saloon, une mini-auberge et un magasin « SPAR » à l’ancienne . La vie est belle.

Un hermitage - La virgen del puente.

Les Bain vont bien - Merci

15 septembre . Cazalda del coto – Reliegos – 26 km.

Grosse étape de transit par une voie moins fréquentée. Nous avons suivi la Cazalda Romana pendant 26 km. Il a fait chaud avec près de 30 degrés . C’est duro la calor . Cela dit, nous avons apprécié les paysages qui nous ont rappelé l’Afrique. Je pense que nous avons raté les lions et les éléphants de la Penjari. Les initiés connaissent, les autres chercheront sur google.

Suivre la flèche. Au bout se trouve le bonheur de l'étape.

 

Crise de nerf avec les claviers Espagnols. ç`+ñç$~44n. vous croyez aue c est siñple vous.

16 Septembre . Reliegos – Léon – 20 km en comptant les déambulations dans la ville.

Nous sommes arrivés tôt (vers 11h00) à Léon . Il y a des mystères qui ne sont pas explicables. Pékin express nous a sans doute inspiré. Nous avons bien profité de cette belle ville qui a su préserver son patrimoine et sait afficher son dynamisme.

Ils vont même très bien. C'est bien les autres planètes.

La cathédrale de Léon.

17 septembre . Léom – Villar de Mazariffe – 22 km

Nous marchons toujours en évitant l’autoroute à pèlerin en passant par la Cazalda de los péregrinos. Les paysages changent imperceptiblement. Plus de végétation et de relief. Le style  des maisons évolue. l’étape a été intéressante et agréable. Par ailleurs nous avons le droit ce soir à une auberge « cinq étoiles » avec chambre double et demi-pension. le tout pour 56 €. Qui dit mieux?

De nouveaux paysages avant la Galice

Un des plus beau Saint -Jacques du chemin.

18 septembre . Villar – Santibanez – 20 km

Encore une petite étape avant d’attaquer les choses sérieuses. La Meseta est finito. Le paysage ondule et verdi. frio frio ou frigo nous disent les habitants au départ. – 15degrés au compteur. On a même pas eu chaud  dans la journée. Ça fait du bien. Demain est un autre jour….

Après 15 km de plat et de lignes droites l'arrivé à Hospital de Orbigo frappe l’œil.

19 septembre Santibanez – El ganso – 25.5 km

Ça ondule de plus en plus  et les montagnes du Léon sont devant nous. Nous avons pu flâner avec bonheur dans la belle ville d’Astorga mais nous n’avons pas pu accéder à la cathédrale qui était fermée. Par la suite nous avons traversé de jolis villages. Ce soir nous sommes à 1000m d’altitude à El Ganso, petit village typique, sympathique et exotique. Nous avons bu un coup chez le cow-boy (voir Saint Jacques la Mecque) Demain, c’est la Cruz del Ferro …

Un pèlerin à chaque étage. On manque de place sur le chemin.

20 septembre . El Ganso- El Acebo – 24.5km

Grosse étape avec le franchissement du point culminant du chemin ( environ 1500 m) et la Cruz del Ferro ( haut lieu du chemin où nous avons déposé le poids de notre vie antérieure). La difficulté de la journée n’a pas été la montée, relativement facile, mais la descente vers El Acebo par un petit chemin bien pierreux. nos articulations s’en souviennent.

La Cruz del Ferro. tout un symbole.

L'arrivé à El Acebo. C'est assez beau (jeu de mots) surtout avec les ardoises.

21 septembre – El  Acebo – Ponferrada – 18 km

Petite étape de récupération mais toujours la descente , à fonds les ballons, parmi les chemins défoncés. 1000m de dénivelé. Marie-Yvonne est championne du monde de la spécialité et nous a mis minables, Jean et moi. Elle était 500 m devant en bas…

Descente à pic. Marie-Yvonne devant. On ne la reverra plus avant le bas de la côte.

Molinaseca

22 septembre . Ponferrada – Villafraca del Bierzo – 24 km

On traverse le Bierzo. Bonne idée en cette période de vendange.  Ça s’active dans les vignes. La sortie de Ponferrada a été un peu pénible et trouver un gîte, pour la nuit, aussi. Mais sur le chemin, tous les problèmes se règlent. Le nombre de pèlerins grossi chaque jour. Les apprentis sont nerveux et gâchent un peu notre sérénité. Demain on annonce des pentes à 25 pour cent . On change de braquet.

Paysages du Bierzo.

23 septembre – Villafranca – La Faba – 23 km.

Nous sommes partis de bon matin (06h15) dans la nuit pour éviter la calor dans la montée. C’est bien de marcher dans la nuit (sans lampe) . L’oeil s’habitue facilement à l’obscurité et la perception des bruits et des odeurs est nettement plus intense. Nous avons longé le Rio Valcarce dans une vallée très encaissée. La montée vers la Faba est assez intense mais heureusement courte (environ 2 km) C’est tout à fait supportable. Demain c’est dejà le Galice. LA SUITE ..

Le joli village de Los Herrerias

Marie-Yvonne à l'attaque dans la montée.

Responses

  1. ah tu as oublié le cordon? c’est pas dans tes habitudes!! hihihi!!!

  2. Hé!Mais tu l’alimentes en en marchant ton blog!! Je ne savais pas. C’est bien! Je passerai vous voir régulièrement!

  3. Alors!? Et les nouvelles? Il fait beau?

  4. enfin de bons chemins , cailloux et dénivelé ,
    la météo est d’aprés la carte bonne
    et Marie-yvonne qui s’eclate à la descente !! il faudra tester cela dans les alpes de haute provence
    profitez bien , la bise à vous deux

  5. coucou,
    bien beaux toutes ces belles photos – merci de nous les faire partager !
    bon courage et beaucoup de plaisir et de joie pour vous – bises plogoffistes – mido

  6. beau reportage !!
    et puis , bon courage pour les derniers km


Répondre à Arnaud Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :